Tumour TARGET Prostate Cancer

Titre officiel

Tumour Targeted Radiation Therapy for Patients With Localized Prostate Cancer

Sommaire:

Le cancer de la prostate est courant chez les hommes et peut prendre toute une vie à se développer. Il est souvent découvert lors de l’examen physique régulier ou encore lors de tests sanguins ou d’un examen rectal. Une fois ce cancer diagnostiqué, la plupart des patients doivent se soumettre à une quelconque forme de traitement de façon que le cancer ne progresse pas en causant des dommages ou n’abrège la vie. Il arrive que, après un traitement, les médecins découvrent qu’il reste une partie de la masse cancéreuse dans la prostate. Chez les patients dont cette masse est volumineuse (observable à l’imagerie par résonance magnétique [IRM]), le risque que le cancer ne soit pas éliminé ou qu’il récidive est plus élevé, même après un traitement standard. Par conséquent, les investigateurs croient qu’une radiothérapie plus intense pourrait devoir être administrée à l’endroit de la prostate où se trouve une masse cancéreuse dense si l’on veut que le cancer disparaisse et ne récidive pas. 

Traitement standard actuel en Amérique du Nord : Il existe actuellement trois options thérapeutiques pour les patients chez qui un cancer de la prostate est diagnostiqué : la chirurgie, la radiothérapie externe seule ou la radiothérapie interne (curiethérapie). Les patients peuvent ou non être soumis à une hormonothérapie en plus de la radiothérapie selon ce que décide leur médecin. Chez les personnes qui subissent une radiothérapie, la tumeur reçoit habituellement la même dose que le reste de la prostate.
Résultats à ce jour : Au cours des dernières années, les investigateurs ont découvert que les patients dont la tumeur était assez volumineuse pour être observable à l’IRM (> 5 mm) risquaient davantage de voir leur cancer persister dans la prostate, même après avoir subi un traitement contre leur cancer 3 ans auparavant. À l’aide d’une nouvelle technologie, les investigateurs peuvent maintenant délivrer une dose de rayonnement après avoir observé la tumeur à l’IRM. L’IRM guide le traitement et permet de n’irradier que la masse tumorale dans la prostate. Étant donné le succès qu’ils ont connu plus tôt, les investigateurs croient qu’ils peuvent maintenant donner sans danger une dose plus forte de rayonnement ciblant spécifiquement la masse cancéreuse dans la prostate.
Raison de l’étude : Les investigateurs aimeraient mettre à l’essai cette technologie et ajouter aux connaissances acquises en administrant une dose de rayonnement plus forte que normalement à la tumeur dans la prostate.

Description de l'essai

Primary Outcome:

  • Determine rates of Local Control after standard targeted boost radiation therapy in patients with localized prostate cancer.
Secondary Outcome:
  • Determine if high‐dose tumour‐targeted radiation therapy for localized prostate cancer can be integrated in a standard‐care workflow.
  • Determine a methodology with appropriate uncertainty margins for Gross Tumour Volume boost
  • Evaluate the spatial distribution of prostatic carcinoma at the time of repeat biopsy
  • Compare dose to recurrent and non‐recurrent tumour nodules.
  • Determine rates of toxicity with tumour‐targeted boost radiation therapy.
  • Assess Quality of Life (QoL) outcomes after high‐dose tumour‐targeted boost therapy.
  • Determine patient acceptance of combination of high dose rate and volumetric modulated arc therapy techniques
  • Determine clinical outcomes by comparing integrated boost volumetric modulated arc therapy and a combination of high dose rate and volumetric modulated arc therapy techniques.
  • Determine dosimetric outcomes by comparing integrated boost volumetric modulated arc therapy and a combination of high dose rate and volumetric modulated arc therapy techniques.
This is a prospective two arm phase 2 trial investigating the technical and clinical performance of tumour-targeted (rather than prostate targeted) radiation therapy. Cohort 1 (Control group): This group consists of patients who have had previous radiation. This group will not receive any active treatment but will have a biopsy at 3 years from the time they completed their radiation therapy. Patient in this group will also continue to have their PSA checked per standard practice Cohort 2 (Experimental group): Patients in this group will receive one of 2 treatment arms of their choice. In addition to the MRI-guided prostate biopsy at 3 years and regular standard of care PSA checks, this group will also complete a quality of life questionnaire and have regular imaging per standard practice. Both groups will be followed by the research team per protocol.

Voir cet essai sur ClinicalTrials.gov

Intéressé(e) par cet essai?

Imprimez cette page et apportez-la chez votre médecin pour discuter de votre admissibilité à cet essai et des options de traitement. Seul votre médecin peut vous recommander pour un essai clinique.

Ressources

Société canadienne du cancer

Ces ressources sont fournies en partenariat avec Société canadienne du cancer