Blinatumomab dans le traitement de jeunes patients atteints d’une leucémie lymphoblastique aiguë à cellules B récidivante

Titre officiel

Évaluation de phase III à répartition aléatoire du blinatumomab (no du NSC 765986) stratifiée selon le risque lors d’une première récidive d’une leucémie lymphoblastique aiguë à cellules B (LLA-B) chez des enfants

Sommaire:

Cet essai de phase III à répartition aléatoire compare l’efficacité du blinatumomab par rapport à celle d’une polychimiothérapie dans le traitement de patients souffrant d’une leucémie lymphoblastique aiguë à lymphocytes B qui refait apparition après une période d’amélioration (rechute). Les anticorps monoclonaux, comme le blinatumomab, peuvent inhiber la croissance du cancer en repérant les cellules cancéreuses et en contribuant à leur destruction ou en transportant des substances cytotoxiques jusqu’à l’endroit où elles se trouvent. On ne sait pas encore si la polychimiothérapie est plus efficace que le blinatunomab pour traiter les patients atteints de leucémie lymphoblastique aiguë à cellules B en rechute.

Description de l'essai

Critères d’évaluation principaux :

  • Survie sans maladie (SSM) des patients ayant subi une récidive présentant un risque élevé (RÉ) ou un risque intermédiaire (RI).
  • Survie sans maladie (SSM) des patients ayant subi une récidive présentant un risque faible (RF).

Critères d’évaluation secondaires :

  • Survie globale (SG) des patients ayant subi une récidive présentant un risque élevé (RÉ) ou un risque intermédiaire (RI).
  • Survie globale (SG) des patients ayant subi une récidive présentant un risque faible (RF).

OBJECTIFS PRINCIPAUX :

  • Comparer la survie sans maladie (SSM) de patients atteints d’une leucémie lymphoblastique aiguë à cellules B (LLA-B) récidivante présentant un risque élevé (RÉ) ou un risque intermédiaire (RI), répartis de façon aléatoire après un premier cycle de chimiothérapie d’induction en vue de recevoir soit deux cycles de chimiothérapie intensive soit deux cycles de 5 semaines de blinatumomab (répartition aléatoire RÉ/RI).
  • Comparer la SSM de patients atteints d’une LLA-B récidivante présentant un risque faible (RF), répartis de façon aléatoire après un premier cycle de chimiothérapie en vue de recevoir soit une chimiothérapie seule soit un traitement d’association par une chimiothérapie et le blinatumomab (répartition aléatoire FR).

CRITÈRES D’ÉVALUATION SECONDAIRES :

  • Comparer la survie globale (SG) de patients atteints d’une LLA-B récidivante présentant un RÉ ou un RI, répartis de façon aléatoire après un premier cycle de chimiothérapie d’induction en vue de recevoir soit deux cycles de chimiothérapie intensive soit deux cycles de 5 semaines de blinatumomab (répartition aléatoire RÉ/RI).
  • Comparer la SG de patients atteints d’une LLA-B récidivante présentant un RF, répartis de façon aléatoire après un premier cycle de chimiothérapie en vue de recevoir soit une chimiothérapie seule soit un traitement d’association par une chimiothérapie et le blinatumomab (répartition aléatoire FR).

OBJECTIFS TERTIAIRES :

  • Comparer les taux de maladie résiduelle minimale (MRM) ≥ 0,01 % au terme des cycles 2 et 3 des patients atteints de LLA-B récidivante présentant un RÉ ou un RI lors de la répartition aléatoire RÉ/RI.
  • Estimer, chez les patients n’ayant pas répondu au traitement et qui ne recevaient pas déjà le blinatumomab, les taux de rémission hématologique complète (RC), les taux de MRM < 0,01 % et la proportion de patients pouvant passer à une greffe de cellules souches hématopoïétiques (GCSH) en réponse complète après un traitement par le blinatumomab.
  • Évaluer la faisabilité et l’innocuité de la réduction rapide de l’immunosuppression dans le sous-groupe des patients ayant reçu une GCSH dont la MRM est ≥ 0,01 % avant et/ou après la greffe et ne présentant pas de réaction aiguë du greffon contre l’hôte.
  • Évaluer la pharmacocinétique du blinatumomab et explorer les liens exposition-réponse, en ce qui concerne les mesures de l’innocuité et de l’efficacité.

APERÇU :
Tous les patients reçoivent le cycle 1 d’une durée de 4 semaines. 

CYCLE 1 : Les patients reçoivent de la dexaméthasone par voie orale deux fois par jour (2 f.p.j.) ou par voie intraveineuse (IV) les jours 1 à 5, puis 15 à 19; du sulfate de vincristine par voie IV pendant 1 minute les jours 1, 8, 15 et 22; de la pégaspargase par voie IV pendant 1 à 2 heures les jours 3 et 17; et du chlorhydrate de mitoxantrone par voie IV pendant 15 à 30 minutes les jours 1 et 2. Les patients dont la tumeur du système nerveux central (SNC) a le code de comportement 1 ou 2 reçoivent également du méthotrexate par voie intrathécale (IT) les jours 1 et 8. Les patients dont la tumeur du SNC a le code de comportement 3 ou ceux qui présentent une récidive isolée au SNC reçoivent également du méthotrexate par voie IT, de l’hydrocortisone par voie IT et de la cytarabine par voie IT les jours 1, 8, 15 et 22. Les patients à risque élevé ou intermédiaire sont ensuite répartis de façon aléatoire dans l’ensemble R1. Les patients à faible risque sont ensuite répartis de façon aléatoire dans l’ensemble R2. 

RÉPARTITION ALÉATOIRE R1 (patients à RÉ et à RI) : Les patients sont répartis de façon aléatoire dans l’un de deux groupes de traitement. 

GROUPE A : Les patients reçoivent le cycle 2 pendant 4 semaines, le cycle 3 pendant 4 semaines, puis reçoivent une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques. 

GROUPE B : Les patients reçoivent le cycle 1 du blinatumomab pendant 5 semaines, le cycle 2 du blinatumomab pendant 5 semaines, puis reçoivent une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques. 

RÉPARTITION ALÉATOIRE R2 (patients à RF) : Les patients sont répartis de façon aléatoire dans l’un de deux groupes de traitement. 

GROUPE C : Les patients reçoivent le cycle 2 pendant 4 semaines, le cycle 3 pendant 4 semaines, le traitement subséquent 1 pendant 8 semaines, le traitement subséquent 2 pendant 8 semaines, puis le traitement d’entretien. 

GROUPE D : Les patients reçoivent le cycle 2 pendant 4 semaines, le cycle 2 du blinatumomab pendant 5 semaines, le traitement subséquent 1 pendant 8 semaines, le cycle 3 du blinatumomab pendant 5 semaines, le traitement subséquent 2 pendant 8 semaines, le cycle 3 du blinatumomab pendant 5 semaines, puis le traitement d’entretien. 

CYCLE 2 : Les patients reçoivent de la dexaméthasone par voie orale 2 f.p.j. ou par voie IV les jours 1 à 5; du sulfate de vincristine par voie IV pendant 1 minute le jour 1; du méthotrexate par voie IV pendant 36 heures le jour 8; de la leucovorine calcique par voie IV ou orale les jours 10 et 11; de la pégaspargase par voie IV pendant 1 à 2 heures le jour 9 ou 10; du cyclophosphamide par voie IV pendant 15 à 30 minutes les jours 15 à 19; et de l’étoposide par voie IV pendant 1 à 2 heures les jours 15 à 19. Les patients dont la tumeur du SNC a le code de comportement 1 ou 2 reçoivent également du méthotrexate par voie IT le jour 8. Les patients dont la tumeur du SNC a le code de comportement 3 reçoivent également du méthotrexate par voie IT, de l’hydrocortisone par voie IT et de la cytarabine par voie IT les jours 8 et 22. 

CYCLE 3 : Les patients reçoivent de la dexaméthasone par voie orale 2 f.p.j. ou par voie IV les jours 1 à 5; du sulfate de vincristine par voie IV pendant 1 minute le jour 1; de la cytarabine par voie IV pendant 3 heures, toutes les 12 heures, les jours 1, 2, 8 et 9; de l’asparaginase par voie intramusculaire (IM) ou IV pendant 1 heure les jours 2, 4, 9, 11 et 23; du méthotrexate par voie IT le jour 1 et par voie IV pendant 36 heures le jour 22; de la leucovorine calcique par voie orale ou IV les jours 24 et 25. Les patients dont la tumeur du SNC a le code de comportement 1 ou 2 reçoivent également du méthotrexate par voie IT le jour 22. Les patients dont la tumeur du SNC a le code de comportement 3 reçoivent également du méthotrexate par voie IT, de l’hydrocortisone par voie IT et de la cytarabine par voie IT le jour 22. 

CYCLE 1 DU BLINATUMOMAB : Les patients reçoivent de la dexaméthasone par voie orale ou IV le jour 1 et du blinatumomab par voie IV de façon continue les jours 1 à 28. Les patients dont la tumeur du SNC a le code de comportement 1 ou 2 reçoivent également du méthotrexate par voie IT les jours 15 et 29. Les patients dont la tumeur du SNC a le code de comportement 3 reçoivent également du méthotrexate par voie IT, de l’hydrocortisone par voie IT et de la cytarabine par voie IT les jours 15 et 29. 

CYCLE 2 DU BLINATUMOMAB : Les patients reçoivent du blinatumomab par voie IV de façon continue les jours 1 à 28. Les patients dont la tumeur du SNC a le code de comportement 1 ou 2 reçoivent également du méthotrexate par voie IT les jours 8 et 29. Les patients dont la tumeur du SNC a le code de comportement 3 reçoivent également du méthotrexate par voie IT, de l’hydrocortisone par voie IT et de la cytarabine par voie IT les jours 8 et 29. 

CYCLE 3 DU BLINATUMOMAB : Les patients reçoivent du blinatumomab par voie IV de façon continue les jours 1 à 28 et de la dexaméthasone par voie orale ou IV le jour 1. 

TRAITEMENTS SUBSÉQUENTS 1 ET 2 : Les patients reçoivent de la dexaméthasone par voie orale 2 f.p.j. ou par voie IV les jours 1 à 5; du sulfate de vincristine par voie IV pendant 1 minute le jour 1; de la mercaptopurine par voie orale sous forme de comprimés les jours 1 à 42; du méthotrexate par voie orale les jours 8, 15, 29 et 36; de la leucovorine calcique par voie orale ou IV les jours 24 et 25 (patients dont la tumeur du SNC a le code de comportement 1, 2 ou 3); de la cyclophosphamide par voie IV pendant 15 à 30 minutes les jours 43 et 50; de l’étoposide par voie IV pendant 1 à 2 heures les jours 43 et 50; de la thioguanine par voie orale 1 f.p.j. les jours 43 à 49; et de la cytarabine par voie IV pendant 1 à 30 minutes ou par voie sous-cutanée (SC) les jours 44 à 47 et 51 à 54. Les patients dont la tumeur du SNC a le code de comportement 1 ou 2 reçoivent également du méthotrexate par voie IT les jours 1 et 43. Les patients dont la tumeur du SNC a le code de comportement 3 reçoivent également du méthotrexate par voie IT, de l’hydrocortisone par voie IT et de la cytarabine par voie IT les jours 1 et 43; du méthotrexate par voie orale toutes les 6 heures le jour 22; et du méthotrexate par voie IV pendant 36 heures le jour 22. ENTRETIEN : Les patients reçoivent de la dexaméthasone par voie orale 2 f.p.j. ou par voie IV les jours 1 à 5, 29 à 33 et 57 à 61; du sulfate de vincristine par voie IV pendant 1 minute les jours 1, 29 et 57; de la de la mercaptopurine par voie orale sous forme de comprimés les jours 1 à 84; et du méthotrexate par voie orale les jours 8, 15, 22, 29, 36, 43, 50, 57, 64, 71 et 78. Les patients dont la tumeur du SNC a le code de comportement 1 ou 2 reçoivent également du méthotrexate par voie IT le jour 1. Les patients dont la tumeur du SNC a le code de comportement 3 reçoivent également du méthotrexate par voie IT, de l’hydrocortisone par voie IT et de la cytarabine par voie IT le jour 1. Les traitements sont répétés toutes les 12 semaines, pendant une période pouvant durer jusqu’à 2 ans après le début du traitement en l’absence de progression de la maladie ou d’une toxicité inacceptable. Au terme du traitement à l’étude, les patients sont suivis annuellement pendant 10 ans.

Voir cet essai sur ClinicalTrials.gov

Intéressé(e) par cet essai?

Imprimez cette page et apportez-la chez votre médecin pour discuter de votre admissibilité à cet essai et des options de traitement. Seul votre médecin peut vous recommander pour un essai clinique.

Ressources

Société canadienne du cancer

Ces ressources sont fournies en partenariat avec Société canadienne du cancer