Chimiothérapie d’association avec ou sans temsirolimus dans le traitement de patients atteints d’un rhabdomyosarcome à risque intermédiaire

Titre officiel

Étude de phase III à répartition aléatoire sur l’association de la vincristine, de la dactinomycine et du cyclophosphamide (VAC), en alternance avec une association de vincristine et d’irinotécan (VI), par rapport à une alternance VAC/VI plus du temsirolimus (TORI, Torisel, no du NSC 683864, no de demande IND 122782) dans le traitement de patients atteints d’un rhabdomyosarcome (RMS) à risque intermédiaire

Sommaire:

Essai de phase III mené à répartition aléatoire et visant à évaluer la mesure dans laquelle une chimiothérapie d’association (sulfate de vincristine, dactinomycine et cyclophosphamide, en alternance avec sulfate de vincristine et chlorhydrate d’irinotécan) est efficace par rapport à une chimiothérapie associée au temsirolimus chez des patients atteints de rhabdomyosarcome (cancer qui se forme dans les tissus mous comme les muscles), qui présentent un risque intermédiaire de réapparaître après un traitement. Les médicaments utilisés en chimiothérapie agissent de différentes manières pour stopper la croissance des cellules tumorales, soit en tuant les cellules, soit en les empêchant de se diviser ou de se propager. La chimiothérapie d’association et le temsirolimus peuvent stopper la croissance des cellules tumorales en bloquant certaines enzymes nécessaires à la croissance cellulaire. On ignore toujours si la chimiothérapie d’association ou la chimiothérapie d’association plus le temsirolimus est plus efficace pour traiter les patients atteints d’un rhabdomyosarcome à risque intermédiaire.

Description de l'essai

Mesure du critère d’évaluation principal :

  • Survie sans événement (SSE) 

Mesure du critère d’évaluation secondaire :

  • Survie globale (SG) 

OBJECTIFS PRINCIPAUX :

  • Comparer la survie sans événement (SSE) de patients atteints d’un rhabdomyosarcome (RMS) à risque intermédiaire (RI) traités par une intervention chirurgicale, une radiothérapie et une association de vincristine (sulfate de vincristine), de dactinomycine et de cyclophosphamide (VAC), en alternance avec une association de vincristine et d’irinotécan (chlorhydrate d’irinotécan) (VI) (VAC/VI) à celle de patients traités par une intervention chirurgicale, une radiothérapie et l’association VAC/VI plus du temsirolimus (TORI).

CRITÈRES D’ÉVALUATION SECONDAIRES :

  • Comparer la survie globale (SG) de patients atteints d’un RMS à RI traités par une intervention chirurgicale, une radiothérapie et une association VAC en alternance avec une association VI à celle de patients traités par une intervention chirurgicale, une radiothérapie et l’association VAC/VI plus du TORI.

OBJECTIFS TERTIAIRES :

  • Comparer les résultats des patients en ce qui a trait au partenaire de fusion du gène FOXO1 (pour forkhead box O1 protein), en évaluant les gènes PAX3 (pour paired box 3) et PAX7 chez tous les patients présentant une fusion du FOXO1.
  • Comparer les résultats des patients en ce qui a trait à la réponse selon la tomographie par émission de positrons (TEP) au 18 F fluoro-déoxy-glucose (18FDG) à la semaine 9 (positive ou négative), évaluée en fonction des critères en 5 points de Deauville.

APERÇU :

PHASE DE FAISABILITÉ (patients âgés de moins de 21 ans) : Il s’agit d’une étude à doses croissantes sur le temsirolimus.

Les patients reçoivent du sulfate de vincristine par voie intraveineuse (IV) pendant 1 minute le jour 1 des semaines 1 à 13, 16, 17, 19, 20, 22 à 26, 28, 31 à 34, 37, 38 et 40; de la dactinomycine par voie IV pendant 1 à 5 minutes le jour 1 des semaines 1, 7, 13, 22, 28, 34 et 40; du cyclophosphamide par voie IV pendant 60 minutes le jour 1 des semaines 1, 7, 13, 22, 28, 34 et 40; du chlorhydrate d’irinotécan par voie IV pendant 90 minutes les jours 1 à 5 des semaines 4, 10, 16, 19, 25, 31 et 37; et du temsirolimus par voie IV pendant 30 à 60 minutes les jours 1, 8 et 15. Les patients subissent aussi une radiothérapie (RT) à partir de la semaine 13, pendant 6 semaines. Le traitement à base de temsirolimus est répété tous les 21 jours pendant 12 semaines en l’absence de progression de la maladie ou de toxicité inacceptable.

PHASE D’EFFICACITÉ : Les patients sont répartis aléatoirement pour recevoir le schéma thérapeutique A ou B. Les patients dont le rhabdomyosarcome alvéolaire ne présente pas la fusion du gène FOXO1 (stade 1, groupe I ou II, stade 1, groupe III [orbit] ou stade 2, groupe I ou II) sont placés dans le groupe du schéma thérapeutique C.

SCHÉMA THÉRAPEUTIQUE A (VAC/VI) : les patients reçoivent du sulfate de vincristine par voie IV pendant 1 minute le jour 1 des semaines 1 à 13, 16, 17, 19, 20, 22 à 26, 28, 31 à 34, 37, 38 et 40; de la dactinomycine par voie IV pendant 1 à 5 minutes le jour 1 des semaines 1, 7, 13, 22, 28, 34 et 40; du cyclophosphamide par voie IV pendant 60 minutes le jour 1 des semaines 1, 7, 13, 22, 28, 34 et 40; du chlorhydrate d’irinotécan par voie IV pendant 90 minutes les jours 1 à 5 des semaines 4, 10, 16, 19, 25, 31 et 37. Les patients subissent aussi une RT à partir de la semaine 13, pendant 6 semaines. Le traitement se poursuit en l’absence de progression de la maladie ou de toxicité inacceptable.

SCHÉMA THÉRAPEUTIQUE B (VAC/VI TORI) : Les patients reçoivent du sulfate de vincristine par voie IV pendant 1 minute le jour 1 des semaines 1 à 13, 16, 17, 19, 20, 22 à 26, 28, 31 à 34, 37, 38 et 40; de la dactinomycine par voie IV pendant 1 à 5 minutes le jour 1 des semaines 1, 7, 13, 22, 28, 34 et 40; du cyclophosphamide par voie IV pendant 60 minutes le jour 1 des semaines 1, 7, 13, 22, 28, 34 et 40; du chlorhydrate d’irinotécan par voie IV pendant 90 minutes les jours 1 à 5 des semaines 4, 10, 16, 19, 25, 31 et 37; et du temsirolimus par voie IV pendant 30 à 60 minutes le jour 1 des semaines 1 à 12 et 21 à 42. Les patients subissent aussi une RT identique à celle du schéma thérapeutique A. Le traitement se poursuit en l’absence de progression de la maladie ou de toxicité inacceptable.

SCHÉMA THÉRAPEUTIQUE C (ABSENCE DE FUSION DU GÈNE FOXO1) : Les patients reçoivent le traitement VAC/VA et subissent la RT.

Une fois le traitement à l’étude terminé, les patients sont suivis tous les 3 mois pendant 1 an, puis tous les 4 mois pendant 2 ans, puis encore tous les 6 mois pendant 1 an, et enfin tous les ans pendant jusqu’à 10 ans.

Voir cet essai sur ClinicalTrials.gov

Intéressé(e) par cet essai?

Imprimez cette page et apportez-la chez votre médecin pour discuter de votre admissibilité à cet essai et des options de traitement. Seul votre médecin peut vous recommander pour un essai clinique.

Ressources

Société canadienne du cancer

Ces ressources sont fournies en partenariat avec Société canadienne du cancer