Le durvalumab et le trémélimumab chez des patients atteints de tumeurs rares avancées

Titre officiel

Étude de phase II sur le durvalumab et le trémélimumab chez des patients atteints de tumeurs rares avancées

Sommaire:

Le traitement standard ou usuel pour cette maladie pourrait être une chimiothérapie ou d’autres types de traitement visant à en ralentir la propagation ou à soulager certains symptômes du cancer.

Description de l'essai

Critères d’évaluation principaux :

  • Taux de réponse objective mesurée selon les critères RECIST, version 1.1

Critères d’évaluation secondaires :

  • Nombre et gravité des événements indésirables
  • Délai avant la progression selon la méthode Kaplan-Meier
  • Survie sans progression selon la méthode Kaplan-Meier
  • Durée de la réponse selon la méthode Kaplan-Meier

Le durvalumab est un nouveau genre de médicaments visant de nombreux types de cancers. Selon les tests de laboratoire, son mécanisme d’action permet au système immunitaire de détecter le cancer et de stimuler la réponse immunitaire. Cela pourrait contribuer à ralentir la croissance du cancer ou entraîner la mort des cellules cancéreuses. Il a été démontré que le durvalumab réduit les tumeurs chez les animaux. Ses effets ont été étudiés chez 1 733 personnes et semblent prometteurs, mais on ignore encore si ses résultats peuvent surpasser ceux des traitements standards. Le trémélimumab est un nouveau genre de médicaments visant divers types de cancers. Il agit de façon similaire au durvalumab et pourrait rehausser l’effet de ce dernier. Cela pourrait également contribuer à ralentir la croissance des cellules cancéreuses ou entraîner leur mort. Il a été démontré que le trémélimumab réduit les tumeurs chez les animaux. Ses effets ont été étudiés chez 1 223 personnes et semblent prometteurs, mais on ignore encore si ses résultats peuvent surpasser ceux des traitements standards seuls, lorsqu’il est combiné au durvalumab. Les associations durvalumab-trémélimumab ont également été étudiées; il a été démontré que l’association réduit davantage les tumeurs chez les animaux comparativement à l’un ou l’autre des médicaments en monothérapie. Bien que l’association ait été étudiée chez 217 personnes, on ignore encore si les résultats peuvent surpasser ceux du traitement standard.

Voir cet essai sur ClinicalTrials.gov

Intéressé(e) par cet essai?

Imprimez cette page et apportez-la chez votre médecin pour discuter de votre admissibilité à cet essai et des options de traitement. Seul votre médecin peut vous recommander pour un essai clinique.

Ressources

Société canadienne du cancer

Ces ressources sont fournies en partenariat avec Société canadienne du cancer