The Canada Lymph Node Score: A Feasibility Randomized Controlled Trial

Titre officiel

The Canada Lymph Node Sonographic Score as an Evaluation of Mediastinal Lymph Node Malignancy for Lung Cancer Patients: A Feasibility Randomized Controlled Trial

Sommaire:

Pour les patients ayant reçu un diagnostic de cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) à un stade précoce lors d’une tomodensitométrie préopératoire et d’une tomographie par émission de positons (TEP), la résection chirurgicale est habituellement la méthode de traitement de choix. Toutefois, pour être admissible à la chirurgie, les lignes directrices actuelles exigent que le cancer ne se soit pas propagé aux ganglions lymphatiques de la cavité thoracique. Pour évaluer ces ganglions lymphatiques, la norme de soins consiste à subir une échographie endobronchique (EBUS), où tous les ganglions lymphatiques visibles dans la poitrine sont biopsiés (prélevés) avec une aiguille. Malheureusement, ces biopsies sont souvent peu concluantes, surtout chez les patients ne présentant aucun signe de propagation aux ganglions lymphatiques sur l’imagerie préopératoire. À l’heure actuelle, la norme de soins exige que les biopsies non concluantes soient répétées, soit par l’intermédiaire d’une autre échographie endobronchique (EBUS), soit par une chirurgie plus effractive. Les biopsies répétées non concluantes sont souvent non concluantes, ce qui entraîne un cercle vicieux de résultats non concluants, un retard dans le traitement, une morbidité pour le patient et une augmentation des coûts pour le système de santé. Pour contourner ce problème, les chercheurs ont mis au point, validé et publié un score de 4 points, le Canada Lymph Node Score (CLNS), qui utilise quatre caractéristiques observées à l’échographie pendant l’EBUS pour prédire si le cancer s’est propagé ou non aux ganglions lymphatiques. La recherche a démontré que les ganglions lymphatiques qui semblent bénins à la fois à la tomodensitométrie et à la TEP et qui ont également un CLNS inférieur ou égal à 1/4 sont presque certainement bénins. Ainsi, on croit que ces « nœuds triples négatifs » ne nécessitent pas de biopsie (ou biopsie répétée). 

Les chercheurs remettent en question la norme actuelle de soins pour le cancer du poumon, qui exige que tous les ganglions lymphatiques de la poitrine soient biopsiés (c.-à-d. prélèvement systématique) avant la chirurgie, en proposant que les ganglions lymphatiques triples négatifs puissent être omis et que seuls ceux qui présentent un potentiel cancéreux soient biopsiés (c.-à-d. prélèvement ciblé). Pour prouver cette hypothèse, un essai contrôlé randomisé comparé au prélèvement systématique est nécessaire. Un essai de faisabilité est proposé pour déterminer si cet essai randomisé à grande échelle sera possible.

Description de l'essai

Primary Outcome:

  • Recruitment Rate
Secondary Outcome:
  • Prevalence of Each Possible CLNS
  • Procedure Length
  • Frequency of Biopsies
  • Number of Samples Obtained
  • Diagnostic Yield
  • Percent of Inconclusive Biopsies
  • Number of Repeated Biopsies

Voir cet essai sur ClinicalTrials.gov

Intéressé(e) par cet essai?

Imprimez cette page et apportez-la chez votre médecin pour discuter de votre admissibilité à cet essai et des options de traitement. Seul votre médecin peut vous recommander pour un essai clinique.

Ressources

Société canadienne du cancer

Ces ressources sont fournies en partenariat avec Société canadienne du cancer