Essai de l’atézolizumab ou du placebo avec le traitement habituel dans le traitement en première intention du cancer du sein métastatique HER2-positif

Titre officiel

Essai clinique de phase III à répartition aléatoire et à double insu associant le paclitaxel/trastuzumab/pertuzumab à l’atézolizumab ou à un placebo dans le traitement de première intention du cancer du sein métastatique HER2-positif

Sommaire:

Cet essai de phase III avec répartition aléatoire a pour but d’évaluer l’efficacité du paclitaxel, du trastuzumab et du pertuzumab, avec ou sans atézolizumab, comme traitement du cancer du sein qui s’est propagé à d’autres parties du corps (métastatique). Les médicaments utilisés en chimiothérapie, comme le paclitaxel, agissent de différentes manières pour stopper la croissance des cellules tumorales, soit en tuant les cellules soit en les empêchant de se diviser ou de se propager. Le trastuzumab est une forme de « traitement ciblé », puisqu’il agit en se liant à des molécules particulières (récepteurs) présentes à la surface de cellules cancéreuses connues sous le nom de récepteurs HER2. Lorsque le trastuzumab se fixe aux récepteurs HER2, il bloque les signaux de croissance des cellules cancéreuses. Celles-ci peuvent alors être ciblées par le système immunitaire de l’organisme pour être détruites. Les anticorps monoclonaux, comme le pertuzumab, peuvent nuire à la capacité des cellules cancéreuses de se développer et de se propager. L’immunothérapie par anticorps monoclonaux, comme l’atézolizumab, peut induire des changements dans le système immunitaire de l’organisme et interférer avec la capacité des cellules tumorales à croître et à se propager. On ignore encore si l’administration de paclitaxel, de trastuzumab et de pertuzumab, avec ou sans atézolizumab, peut détruire un plus grand nombre de cellules tumorales.

Description de l'essai

Critère d’évaluation principal :

  • Survie sans progression

Critères d’évaluation secondaires :

  • Survie globale (SG)
  • Réponse globale objective
  • Durée de la réponse objective
  • Incidence cumulée des métastases cérébrales
  • Fréquence des effets indésirables, y compris les toxicités tardives liées au système immunitaire.

OBJECTIF PRINCIPAL :

  • Déterminer si l’ajout d’atézolizumab à un traitement par le paclitaxel, le pertuzumab et le trastuzumab améliorera la survie sans progression (SSP), telle qu’évaluée par l’investigateur à l’aide des critères RECIST (Response Evaluation Criteria in Solid Tumours) 1.1, par rapport à un traitement par le paclitaxel, le pertuzumab, le trastuzumab et un placebo chez les patientes atteints d’un cancer du sein métastatique HER2-positif mesurable récemment documenté.

OBJECTIFS SECONDAIRES :

  • Déterminer si l’ajout d’atézolizumab à un traitement par le paclitaxel, le pertuzumab et le trastuzumab améliorera la survie globale (SG) par rapport à un traitement par le paclitaxel, le pertuzumab, le trastuzumab et un placebo.
  • Déterminer si l’ajout d’atézolizumab à un traitement par le paclitaxel, le pertuzumab et le trastuzumab améliorera la réponse globale (RG) objective, évaluée par l’investigateur selon les critères RECIST 1.1, par rapport à un traitement par le paclitaxel, le pertuzumab et le trastuzumab et un placebo.
  • Déterminer si l’ajout d’atézolizumab à un traitement par le paclitaxel, le pertuzumab et le trastuzumab améliorera la SSP, la RG et/ou la durée de la réponse objective évaluée par un examen central rétrospectif à l’insu selon les critères RECIST 1.1, par rapport à un traitement par le paclitaxel, le pertuzumab et le trastuzumab et un placebo.
  • Déterminer si l’ajout d’atézolizumab à un traitement par le paclitaxel, le pertuzumab et le trastuzumab diminuera l’incidence de métastases cérébrales ultérieures chez les patientes sans métastases cérébrales connues au début de l’étude par rapport à un traitement par le paclitaxel, le pertuzumab et le trastuzumab et un placebo.
  • Déterminer si l’ajout d’atézolizumab à un traitement par le paclitaxel, le pertuzumab et le trastuzumab contribuera à une augmentation de la fatigue rapportée par les patientes en comparaison avec un traitement par le paclitaxel, le pertuzumab et le trastuzumab et un placebo.
  • Déterminer l’utilité de la coloration immunohistochimique (IHC) de la protéine PD-L1 comme biomarqueur prédictif et pronostique associé à la réponse clinique, évaluée par l’investigateur selon les critères RECIST 1.1, à l’atézolizumab en association avec le paclitaxel, le trastuzumab et le pertuzumab.
  • Déterminer le profil de toxicité liée au système immunitaire des deux schémas thérapeutiques.
  • Déterminer le profil d’innocuité cardiaque des deux schémas thérapeutiques.

OBJECTIFS EXPLORATOIRES

  • Déterminer si l’ajout d’atézolizumab à un traitement par le paclitaxel, le pertuzumab et le trastuzumab améliorera la survie sans progression et la réponse globale objective, évaluée par l’investigateur à l’aide des critères RECIST modifiés sur le plan immunitaire (iRECIST), par rapport à un traitement par le paclitaxel, le pertuzumab, le trastuzumab et un placebo.
  • Déterminer les biomarqueurs potentiels qui sont des facteurs prédictifs des bienfaits potentiels de l’ajout de l’atzolizumab chez les patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique HER2-positif mesurable récemment documenté et recevant un traitement par le paclitaxel, le pertuzumab, et le trastuzumab et un placebo.
  • Explorer le profil de toxicité des deux schémas thérapeutiques en utilisant les effets indésirables symptomatiques rapportés par les patientes en plus des rapports d’effets indésirables standard.
  • Déterminer la faisabilité et la valeur ajoutée d’une évaluation fréquente de la toxicité à l’aide des résultats signalés par le patient (RSP) par rapport aux critères CTCAE (Common Terminology Criteria for Adverse Events) en procédant à une évaluation électronique des RSP.

APERÇU :
Les patientes sont réparties de façon aléatoire dans l’un des deux groupes de traitement.

GROUPE I : Les patientes reçoivent du pertuzumab par voie intraveineuse (IV) pendant 30 à 60 minutes les jours 1 et 22, du trastuzumab par voie IV pendant 30 à 90 minutes les jours 1 et 22, du paclitaxel par voie IV pendant 60 minutes les jours 1, 8, 15, 22, 29 et 36, et de l’atézolizumab par voie IV pendant 60 minutes les jours 1 et 22. Les cycles pour le pertuzumab, le trastuzumab et l’atézolizumab se répètent toutes les 6 semaines et le traitement par paclitaxel se répète toutes les 6 semaines, pour un total maximal de 4 cycles en l’absence de progression de la maladie ou de toxicité inacceptable. Les patientes peuvent recevoir 3 cycles supplémentaires de paclitaxel en l’absence de progression, à la discrétion de l’investigateur.
GROUPE II : Les patientes reçoivent du pertuzumab, du trastuzumab et du paclitaxel comme dans les patientes du groupe I. Les patientes reçoivent également un placebo par voie IV pendant 60 minutes les jours 1 et 22. Les cycles pour le pertuzumab, le trastuzumab et le placebo se répètent toutes les 6 semaines et le traitement par paclitaxel se répète toutes les 6 semaines, pour un total maximal de 4 cycles en l’absence de progression de la maladie ou de toxicité inacceptable. Les patientes peuvent recevoir 3 cycles supplémentaires de paclitaxel en l’absence de progression, à la discrétion de l’investigateur. À la fin du traitement à l’étude, les patientes sont suivies tous les 3 mois pendant 3 ans, puis tous les 6 mois pendant 4 ans.

Voir cet essai sur ClinicalTrials.gov

Intéressé(e) par cet essai?

Imprimez cette page et apportez-la chez votre médecin pour discuter de votre admissibilité à cet essai et des options de traitement. Seul votre médecin peut vous recommander pour un essai clinique.

Ressources

Société canadienne du cancer

Ces ressources sont fournies en partenariat avec Société canadienne du cancer