Projet sur le score canadien des ganglions lymphatiques : un essai croisé

Titre officiel

Amélioration de la stadification préopératoire du cancer du poumon grâce au projet canadien sur les ganglions lymphatiques : un essai croisé multicentrique pancanadien

Sommaire:

Avant de décider d’un traitement pour les patients atteints d’un cancer du poumon, une étape cruciale de l’investigation consiste à déterminer si les ganglions lymphatiques de la poitrine contiennent des cellules cancéreuses Pour ce faire, on procède à une biopsie des ganglions lymphatiques à travers la paroi des voies aériennes, appelée « cytoponction sous échoguidage endobronchique ». Les lignes directrices exigent d’effectuer une biopsie de chaque ganglion lymphatique de la poitrine selon un processus appelé « prélèvement systématique ». Cependant, de nouvelles données laissent entendre que les ganglions lymphatiques qui semblent bénins à l’imagerie et à l’échographie ne nécessitent pas de biopsie. Une solution de rechange proposée au prélèvement systématique inefficace est le prélèvement sélectif ciblé simplifié des ganglions lymphatiques, où seuls les ganglions lymphatiques qui semblent malins font l’objet d’une biopsie. Cet essai évaluera le prélèvement sélectif ciblé simplifié des ganglions lymphatiques et le comparera au prélèvement systématique pour voir s’il est aussi efficace pour la stadification du cancer du poumon.

Description de l'essai

Critères d’évaluation principaux :

  • Marge de non-infériorité entre le prélèvement sélectif ciblé et le prélèvement systématique

Critères d’évaluation secondaires :

  • Statistiques diagnostiques (entre les méthodes de stadification)
  • Accord (entre les méthodes de stadification)
  • Taux de biopsie non concluante
  • Rendement diagnostique (précision)
  • Différence dans la durée de l’intervention
  • Différence de coût par intervention

Les décisions relatives aux traitements concernant le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) dépendent d’un processus de stadification approfondi qui comprend l’imagerie par tomodensitométrie (TDM), la tomographie par émission de positons (TEP) et le prélèvement systématique des ganglions lymphatiques médiastinaux par cytoponction sous échoguidage endobronchique (EBUS-TBNA). Collectivement, les résultats de ces examens de stadification déterminent si les patients seront traités par chirurgie, par radiothérapie ou par chimiothérapie. Les lignes directrices actuelles pour l’échantillonnage systématique par EBUS-TBNA exigent la biopsie d’au moins 3 sites de ganglions médiastinaux (4R, 4L et 7) dans la poitrine, même si elles semblent normales sur la TDM et la TEP. Malgré les améliorations des techniques de diagnostic et de la sécurité, les biopsies des ganglions lymphatiques restent pénibles pour le patient et coûteuses pour notre système de santé. L’échantillonnage systématique n’est pas fiable non plus, puisqu’il donne des résultats pathologiques non concluants dans 42,14 % des cas, en particulier pour les ganglions lymphatiques triples normaux, qui sont des ganglions lymphatiques qui apparaissent normaux à la TEP, à la TDM et à l’EBUS. En fait, l’échantillonnage systématique donne lieu à des biopsies le plus souvent négatives ou non concluantes pour les ganglions lymphatiques triples normaux, ce qui peut être dû en partie à leur très faible probabilité (< 6 %) de malignité. Les chercheurs ont donc proposé de remplacer le processus pénible et peu fiable de l’échantillonnage systématique par un processus plus simple de prélèvement sélectif ciblé (PSC). Dans le cas du PSC, les ganglions lymphatiques triples normaux ne feront pas l’objet d’une biopsie, en raison de la valeur prédictive négative (VPN) très élevée de la malignité. Le PSC suit la notion simple selon laquelle seuls les ganglions lymphatiques potentiellement malins doivent faire l’objet d’une biopsie, tandis que les ganglions lymphatiques très probablement bénins (c.-à-d. les ganglions lymphatiques triples normaux) ne doivent pas subir de biopsie.

Voir cet essai sur ClinicalTrials.gov

Intéressé(e) par cet essai?

Imprimez cette page et apportez-la chez votre médecin pour discuter de votre admissibilité à cet essai et des options de traitement. Seul votre médecin peut vous recommander pour un essai clinique.

Ressources

Société canadienne du cancer

Ces ressources sont fournies en partenariat avec Société canadienne du cancer