Cisplatin Induced Kidney Toxicity

Titre officiel

A Canadian Study of Cisplatin mEtabolomics and NephroToxicity

Sommaire:

Le cisplatine (CisP) est un agent chimiothérapeutique utilisé pour traiter le cancer de la tête et du cou et le cancer du poumon chez les adultes, et plus de 15 cancers différents chez les enfants. Malgré sa toxicité connue, le CisP est encore largement utilisé comme chimiothérapie de première intention, car il est très efficace. La néphrotoxicité est l’un des effets indésirables les plus fréquents du CisP, survenant chez 20 à 50 % des patients. Elle se manifeste par une insuffisance rénale aiguë (IRA), généralement dans les premiers jours d’exposition, et est associée à une morbidité à court et à long terme. En outre, le diagnostic d’IRA ne peut être établi seulement une fois que les lésions rénales ont évolué vers une déficience fonctionnelle, lorsque les stratégies d’atténuation sont inefficaces. Des tests permettant de prédire le risque d’IRA de manière préventive ou de diagnostiquer l’IRA à un stade précoce, avant la perte fonctionnelle, auraient une incidence importante, offrant des possibilités de prévention ou d’intervention précoce pour atténuer la néphrotoxicité du CisP, réduire la morbidité et améliorer les résultats de santé. La métabolomique consiste à rechercher des profils de petites molécules (métabolites) intervenant dans le métabolisme des cellules ou des tissus lié à des états pathologiques, ou des facteurs propres aux patients, comme le mode de vie et la génétique. Le plasma et l’urine sont des échantillons idéaux pour l’analyse du métabolome, qui peut permettre de désigner les patients à risque et révéler des changements liés à la maladie plus tôt que ne le font les méthodes diagnostiques existantes. Chez des enfants et des adultes de tout le Canada traités par le CisP, nous déterminerons les profils des métabolites urinaires et plasmatiques a) avant l’administration du CisP afin de prédire le risque d’IRA, et b) peu après l’administration du CisP pour déceler la néphrotoxicité à un stade précoce, avant que les signes cliniques d’IRA ne soient détectables. Les biomarqueurs que nous avons désignés permettront de personnaliser le traitement par le CisP en fonction du niveau de risque de néphrotoxicité et de concevoir des essais visant à atténuer la progression et les complications de la néphrotoxicité du CisP.

Description de l'essai

Primary Outcome:

  • To identify patterns of metabolites and specific metabolites prior to and shortly after CisP treatment that predict AKI risk and identify the onset of AKI early (discovery cohort).
Secondary Outcome:
  • To independently validate our findings and develop a precision medicine algorithm using metabolites to predict patients at high risk for developing CisP AKI (validation cohort).

Voir cet essai sur ClinicalTrials.gov

Intéressé(e) par cet essai?

Imprimez cette page et apportez-la chez votre médecin pour discuter de votre admissibilité à cet essai et des options de traitement. Seul votre médecin peut vous recommander pour un essai clinique.

Ressources

Société canadienne du cancer

Ces ressources sont fournies en partenariat avec Société canadienne du cancer